Actualités » Découvertes »

Formation les métiers de l'évènementiel s'apprennent aussi à la Fac

DÉCOUVERTES
23 juillet 2012 à 23:09

Formation : les métiers de l'évènementiel s'apprennent aussi à la Fac !

Les responsables commerciaux des sociétés organisatrices d'évènements viennent d'horizons très divers : études commerciales généralistes, mais aussi de communication, de gestion, d'architecture, de journalisme, et bien d'autres cursus plus étonnants... Loin d'être un handicap, cette diversité de parcours contribue à la richesse de la filière en lui apportant sans cesse une capacité d'étonnement, de créativité, de renouvellement. Néanmoins, les spécificités de ce métier d'homme-orchestre justifiaient largement qu'une formation universitaire leur soit enfin spécifiquement consacrée.

Fort de ce constat, la FSCEF (Fédération des Foires, Salons, Congrès et Evènements de France) et l'Université Paris 13 se sont associées il y'a trois ans pour proposer une formation universitaire qui réponde vraiment à la demande des organisateurs et prestataires du secteur. L'objectif étant de former des responsables évènementiels capables de coordonner, planifier, budgétiser, commercialiser et contrôler les différentes étapes de l'organisation d'un évènement.

Nous avons rencontré Julie Bouchard, Enseignant-chercheur, et responsable pédagogique de la formation "Management Commercial de l'Evènementiel" à l'Université Paris 13.

GDS : Bonjour Julie Bouchard. Pouvez-vous nous décrire le contenu de la formation ?

JB : C'est en septembre 2010 que l'IUT de Saint-Denis a accueilli la première promotion d'étudiants en "Management Commercial de l'Evènementiel". Pour additionner les connaissances académiques et l'expérience professionnelle, cette formation qualifiante niveau Bac +3 se déroule en contrat de professionnalisation. La formation est d'une durée d'un an pendant laquelle les cours représentent 1/3 du temps de formation, en alternance avec le travail en entreprise pour les 2/3. Une formule qui colle au plus près des attentes des professionnels comme des étudiants, dans un secteur où l'expérience terrain est primordiale. Ainsi, les étudiants sont salariés de l'entreprise qui les accueille.

Le volume de la formation que nous proposons est de 600 heures. Cette formation est composée de quatre unités d'enseignement :


  • Outils de gestion (connaissance du milieu, comptabilité, gestion de base de données, gestion de projets),

  • Stratégies de commercialisation (communication, marketing, commerce, négociation),

  • Fonctions du management (droit, gestion des ressources humaines, responsabilités, anglais),

  • Fonctions professionnelles (rédaction d'un mémoire et soutenance en français et en anglais).

Pour valider leur diplôme, les étudiants doivent présenter un rapport d'alternance, ainsi qu'un projet tutoré.
Comme vous le voyez, les thèmes abordés sont très larges et complémentaires, afin d'armer au mieux les futurs managers à la conduite d'un salon, d'une foire, d'un congrès ou d'un évènement d'entreprise. Nos formateurs sont pour 1/3 des universitaires, et pour 2/3 des professionnels qui font bénéficier les jeunes de leur expérience.

GDS : Quel type d'étudiants accueillez-vous ?

JB : La majeure partie est constituée d'élèves venant de BTS et DUT « techniques de commercialisation », attirés par le secteur évènementiel, et qui cherchent à rentrer dans la vie active avec un niveau BAC+3 vraiment professionnalisant. La formation est également ouverte à des élèves ayant validé un niveau L2 en faculté. A la rentrée, nous pensons accueillir une quinzaine d'élèves venant d'Île-de-France et de province. Jusque-là les filles sont largement majoritaires comme dans l'ensemble du secteur communication.

GDS : Et quelles sont les entreprises qui recrutent ces jeunes dans le cadre de ce contrat de professionnalisation ?

JB : Elles sont représentatives du secteur évènementiel dans toute sa diversité : des organisateurs de salons pour moitié (GL Events, Coges, Salon des Entrepreneurs, Congrès et exposition de Bordeaux,...), mais aussi des annonceurs (Volkswagen), des médias (France Télévision), ou bien des acteurs de l'incentive, du web,... (Eagle's Flight, Aizi, Mice & Web...). A noter que notre campus de la Plaine à Saint-Denis est situé au coeur de l'activité évènementielle.

GDS : Des évolutions à venir ?

JB : Oui, au-delà du nombre d'étudiants en augmentation régulière, notre formation deviendra encore plus attractive en devenant Licence Pro à partir de 2014.

GDS : Merci Julie Bouchard pour ce tour d'horizon complet. Que peut-on conseiller aux étudiants qui souhaitent se préparer à travailler dans l'évènementiel, ou aux entreprises qui veulent recruter des jeunes réellement motivés par ce secteur ?

JB : Pour cette année les inscriptions sont closes, mais les éventuels candidats intéressés par notre formation peuvent me joindre. Plus les étudiants se mettent tôt à la recherche d'une entreprise, plus ils ont de chance de trouver un bon lieu d'accueil en contrat de professionnalisation et de mener leur projet professionnel à terme. Les entreprises peuvent aussi entrer en contact moi : en discutant avec elles de leur besoin, nous pouvons leur proposer des candidats susceptibles de répondre à leurs attentes. C'est possible pour cette année jusqu'à la mi-octobre.

Julie Bouchard
Julie.bouchard@univ-paris13.fr

Secrétariat Madame Annie Helle
01 55 93 75 15

Infos sur internet

Hervé Boussange



jeudi 17 août 2017
Abonnement newsletter
En ce moment


Tous droits réservés - Gazette Des Salons® | Mentions légales | Contact | Partenaires | Plan du site