Eclat de Mode : l'écrin de la création de bijoux

Eclat de Mode : l'écrin de la création de bijoux

Les tendances printemps/été 2012 de l’univers du bijou se dévoileront à partir du 20 janvier prochain. Elles auront une nouvelle fois comme écrin le salon Eclat de Mode, dans le hall 5 de la porte de Versailles. A deux reprises chaque année, en janvier, puis désormais en juin, ce qui se fait de mieux en termes de création de bijoux s’offre à une clientèle de professionnels exigeants venus d’une centaine de pays.

Des visiteurs très professionnels

Qu’ils soient bijoutiers, joailliers, orfèvres, horlogers ou bien détaillants en bijoux fantaisie, en prêt-à-porter, boutiques cadeaux, acheteurs de grands magasins et bureaux d’achats … ce sont au total, plus de 14 000 professionnels qui ont coché depuis longtemps dans leur agenda l’édition de janvier 2012 d’Eclat de Mode.
Pour ces professionnels en visite sur le salon, Eclat de Mode permet :

  • De découvrir les collections et les tendances de demain
  • De rencontrer de nouveaux créateurs
  • D’avoir une vision exhaustive du marché du bijou.
  • De passer des commandes

Des exposants /créateurs

Côté exposants, Pas moins de 400 marques, pour moitié françaises et pour l’autre moitié internationales venus de 30 pays différents,  présenteront les collections estivales autour d’animations originales et créatives parmi lesquelles : la Precious Gallery, le Fashion Trends, deux expositions photos, ainsi que le concours officiel du salon : les “Sheriffs de Mode”.

Aussi bien pour les jeunes créateurs que pour les marques de renommée mondiale, Eclat de Mode est le salon par excellence pour :

  • Présenter les nouvelles collections,
  • Mettre leurs créations en valeur dans un univers résolument mode,
  • Développer de nouveaux contacts en France et à l’étranger,
  • Fidéliser leur clientèle,
  • Enregistrer des commandes à travers le monde.

A salon d’exception, fonction d’exception

Pour conduire vers le succès un tel évènement, dans un secteur aussi spécifique et exigeant que celui de la bijouterie, il est préférable de posséder des talents multiples. Faire le grand écart entre conception et commercialisation constitue le quotidien et le grand bonheur de Richard Martin, Directeur Artistique et Directeur Adjoint d’Eclat de Mode – Bijhorca. Sa fonction exige d’être à l’écoute des créateurs, de partager un langage commun, de les orienter, surtout pour les plus jeunes d’entre eux.

Il nous dévoile les grandes lignes de la saison :

Richard Martin : Nous poursuivons notre stratégie de segmentation. Cette année encore, le secteur “Gold by Eclat de Mode” aura lieu sur la deuxième session 2012 en juin. Nous continuons aussi à offrir à “Elements” une entrée indépendante et une communication visuelle séparée.

Du point de vue des animations, nous organisons deux belles expositions : la première “Out of Gas” est réalisée par Thomas Jorion sur le thème des stations-services abandonnées, la seconde “La prison des fées“ de Laurence Laborie met en scène des bijoux précieux autour d’un univers féérique fait de matières translucides en mouvement. Je vous conseille vivement d’y faire une halte.

Quelle est la stratégie d’Eclat de Mode-Bijorhca concernant la deuxième session ?

Richard Martin : Nous avons réalisé une vaste étude auprès des détaillants et des exposants pour savoir si nous devions maintenir notre salon en septembre malgré les changements de dates du Who’s Next /Première Classe / Prêt à porter. Il en est ressorti clairement qu’il était préférable de jouer la carte de la cohésion en nous adaptant à ce nouveau calendrier salons. Notre manifestation aura donc lieu du 30 juin au 3 juillet, Pavillon 5.

Il est primordial que Paris reste la capitale de la création et un rendez-vous mode international incontournable. Pour les acheteurs de l’étranger, ces changements devraient s’avérer très bénéfiques. D’autre part, en présentant et commercialisant leurs collections dés le mois de juin, les créateurs devraient bénéficier de réassort de commandes, ce qui n’était pas possible jusqu’à présent car la période de septembre à janvier était trop courte.

Parlez-nous de la communication de 2012 ?

Richard Martin : Cette année, nous avions envie de rendre le bijou encore plus accessible, c’est pourquoi nous avons utilisé des barquettes synonymes de consommation. Cette barquette illustre également une forme de « kit – prêt à l’emploi » pour tous les instants de la journée où la femme aime porter ses bijoux : le précieux, mais aussi le bijou créateur pour le cocktail ou bien le collier noir idéal en soirée. Cette diversité affichée constitue également la promesse pour chaque acheteur de trouver son bonheur dans l’offre sélective de notre salon.

Fashion Pass

Eclat de Mode capitalise aussi sur la synergie qui l’unit aux autres salons de mode qui se tiennent aux mêmes dates à la porte de Versailles dans le cadre de « Paris Capitale de la Création », un dispositif majeur dans le calendrier des salons de mode. Avec le Fashion Pass, les acheteurs peuvent accéder à quatre évènements avec un seul et unique badge : Eclat de Mode, mais aussi Who’s Next – Prêt à porter Paris, Interfilières et le Salon International de la Lingerie.

La prochaine session d’Eclat de Mode se tiendra du 30 juin au 3 juillet 2012.

Hervé Boussange