Le Nautic porté par les eaux à la Porte de Versailles

Le Nautic porté par les eaux à la Porte de Versailles

Dans un marché qui semble se reprendre, le Nautic, 57ème Salon International Nautique, ouvre aux publics du 2 au 10 décembre 2017 à la Porte de Versailles.

Le saviez-vous ? Le Nautic est le plus ancien salon grand public organisé à Paris (voir interview de JP Jouët), ville à laquelle il est historiquement lié, et le seul salon nautique au monde à être organisé dans une capitale, loin de la mer, ce qui rend sa logistique complexe. Avec près de 205.000 visiteurs en 2016, 825 exposants cette année et 500 journalistes accrédités, il fait partie des 5 plus importants salons français, tous secteurs confondus.

Le mot du président, Yves Lyon-Caen : « ce salon est notre patrimoine collectif. Il n’est pas comme les autres et ne laisse jamais personne indifférent, que l’on soit exposant ou visiteur. Pour la première fois organisé directement par la Fédération des Industries Nautiques, à travers Nautic Festival SA, l’enjeu est important et exigeant ».

En effet, après des années d’organisation par Reed, la Fédération a décidé de reprendre la main et se donne 3 ans pour réussir son challenge. Dès cette année, le public se trouvera pris dans un tournis d’innovations : visite des bateaux sans prise de rendez-vous dans l’espace « Bienvenue à Bord », visionnage de films sur le milieu marin dans une nouvelle salle de cinéma, Nautic Innovation Awards récompensant les meilleures innovations du nautisme, participation à la plus grande course de paddle au monde (sur la Seine), bénéfice d’un coach particulier pour personnaliser la visite dans l’espace « Capitainerie », accompagnement pour financer son acquisition, permis bateau, participation à une vente aux enchères d’une quinzaine de bateaux anciens, etc…

Enfin, la Fédération Française de Voile remettra son prix du marin de l’Année sur le Salon le dimanche 3 décembre.

Le Nautic fournit d’autres chiffres très intéressants, en vrac : 1.800 marques et 1.000 embarcations présentées au salon, plus de 40.000 salariés dans le secteur qui génère un chiffre d’affaires total de 4,6 M€, 75% de la production française est vendue à l’export, plus de 400 ports de plaisance en France (250.000 places pour les bateaux), 9 millions de personnes pratiquent le nautisme occasionnellement et 4 millions sont des plaisanciers réguliers.

On comprend pourquoi le secteur nautique, économie porteuse en France, a besoin de ce rendez-vous annuel très médiatisé avec ses publics. Souhaitons un plein succès à la nouvelle organisation.

Eric Watiez