Vinisud et Vinovision se regroupent en un seul événement parisien

Vinisud et Vinovision se regroupent en un seul événement parisien

Le 30 octobre 2017, Comexposium rachète Adhesion Group SA (Vinisud), au groupe Euromoney Institutional Investor PLC, coté à la Bourse de Londres.

Le 24 novembre, le groupe français annonce le regroupement de Vinisud et de Vinovison en un seul événement, les années impaires. La prochaine session se tiendra en février 2019 à la Porte de Versailles. Les années paires, chacun des événements retrouvera son indépendance à Montpellier pour Vinisud et Paris pour Vinovision.

On réagit vite chez Comexposium

L’enjeu, selon Fabrice Rieu, président de Vinisud, est « de permettre à la France de retrouver la place qu’elle mérite dans la filière vin ».

Vinisud, Mondial des vins méditerranéens, et Vinovision, Salon International des vins septentrionaux (Bourgogne, Champagne, Alsace, Val de Loire, etc.) se complètent, mais laissent à l’écart l’incontournable Bordelais, très peu représenté à Vinisud, dans une perspective d’événement mondial. Fabrice Rieux assure que « la main est plus que tendue aux professionnels de la région ».

Objectif : s’installer dans le top mondial des événements de la filière vin

Comexposium semble désirer s’installer dans le top mondial des événements de la filière vin. Ainsi cette acquisition de Vinisud (1650 exposants) à Euromoney, mais aussi la participation à hauteur de 90% de World Bulk Wine Exhibition (salon annuel à Amsterdam, destiné aux acheteurs de vins en vrac). Et encore quatre événements mondiaux leaders, World Wine Meetings, convention d’affaires sur le vin, à Paris, Singapour, Chicago et San Francisco.

Mot de la fin de Renaud Hamaide, président de Comexposium : « Nous continuons de développer nos activités dans des secteurs industriels stratégiques. L’acquisition d’Adhesion Group et de World Bulk Wine Exhibition renforce notre présence dans le secteur du vin. Cette décision confirme les ambitions du groupe d’étendre ses activités à l’international sur des marchés à fort potentiel de croissance ».

Eric Watiez