2 jours de concentration et d’attention aux Rencontres Hivernales UNIMEV

2 jours de concentration et d’attention aux Rencontres Hivernales UNIMEV

Parmi les temps de rencontre et d’échange organisés par UNIMEV, les Rencontres Hivernales, le rendez-vous annuel des dirigeants et directeurs des ressources humaines de l’évènementiel occupent une place toute particulière. Chaque année en janvier, cet évènement rassemble à Val d’Isère les décideurs de la filière, autour de problématiques RH exclusivement. Ici, et pour une fois, on ne parle pas de mètres carrés, de visiteurs, d’exposants ou de temps de montage, mais on se concentre sur la place de l’humain dans l’organisation d’évènements et sur le management des équipes. Une réflexion indispensable dans un secteur qui sollicite de multiples compétences autour de missions très différentes allant du marketing à la logistique, impactées comme l’ensemble de l’économie par la révolution numérique.

Déjà 6 éditions à Val d’Isère

En 6 éditions, les Rencontres Hivernales ont conquis un public de fidèles, mais attirent aussi un tiers de nouveaux participants en 2018. De 19 lors de la première édition, ils étaient 96 à se retrouver à Val d’Isère en janvier 2018. Il faut dire que le contenu est de qualité et que les places sont comptées, le nombre « d’hivernautes » étant initialement fixé à 50 et maintenant délibérément bloqué à 100 pour garantir la qualité des échanges. Le fait que 86 places aient déjà été réservées pour les Rencontres Hivernales 2019 constitue le meilleur indicateur de satisfaction.

En affichant le thème « Concentration et attention », l’édition 2018 des Rencontres Hivernales abordait un levier essentiel en termes d’efficacité au travail. Les différentes interventions de la journée ont été rythmées par la pétillante journaliste Louise Ekland.

L’enfer du multitâches

C’est tout d’abord Théo Compernolle, neuropsychiatre et psychothérapeute qui a emmené ses auditeurs vers une meilleure connaissance du cerveau, en distillant son mode d’emploi pour la concentration. Il a ensuite enchaîné sur les dégâts que peuvent entraîner les nouvelles technologies sur notre concentration quand on ne sait pas les maîtriser. Est-on vraiment efficace quand on rédige un courriel tout en participant à une conférence téléphonique ? Assurément non. En dénonçant les méfaits du « multitâche », Théo Compernolle a indiqué des solutions comme le fait de travailler « en silo », de s’obliger à « cloisonner » ses différentes taches. Difficile de ne pas céder à la dictature de l’urgence qui nous ordonne de répondre en temps réel à chaque mail, mais c’est pourtant la meilleure voie vers l’efficacité et le bien-être mental.

L’après midi a permis de décliner ce thème de la concentration à travers différents éclairages : le Yoga, l’illusion. Pour finir sur une note d’optimisme, Idriss Aberkane, penseur et essayiste a expliqué comment le 21ème siècle verrait se réconcilier nature et prospérité, mais aussi productivité et épanouissement grâce à l’économie de la connaissance.

Le temps de l’échange entre pairs

Ponctuées de moments de convivialité, près de la cheminée ou bien dans la neige, ces deux journées ont permis aux participants de s’adonner à ce qu’elles n’ont pas souvent le loisir de faire : échanger entre pairs, en prenant le temps de la rencontre, de la discussion, dans un contexte préservé loin des mille contraintes « multitaches » abandonnées pour l’occasion au fond de la vallée.

A l’issue de cette édition 2018 particulièrement éclairante, Frédéric Pitrou, Secrétaire Général d’UNIMEV et initiateur des Rencontres Hivernales, affichait sa satisfaction en constatant que cette année « toutes les planètes s’étaient alignées : contenu, météo idéale, neige incroyable et pas de problème de transports, pour une édition mémorable ». Il donne d’ores et déjà rendez-vous pour une septième édition des Rencontres Hivernales, les 25 et 26 janvier 2019, et toujours à Val d’Isère.

 

alexandre sors exponantes