Paris Expo – Porte de Versailles : Modernisation de la forme et développement du fond

Paris Expo – Porte de Versailles : Modernisation de la forme et développement du fond

La première phase de 10 ans de travaux de Paris Expo – Porte de Versailles est en voie d’achèvement. Le projet est très ambitieux, tant sur la forme que sur le fond, il étend la compétence du site à l’organisation de grands congrès dès la fin 2017, et à terme, inscrit pleinement le parc dans la ville, plutôt que d’en constituer, comme aujourd’hui, une excroissance réservée aux salons.

Les années 90-2000 avaient bien vu des transformations régulières, parfois conséquentes en termes d’agrandissement des surfaces d’exposition et de confort des exposants et visiteurs (Pavillons 4, 5 et 6, tapis roulant couvert vers le Pavillon 7…). Aujourd’hui, la réflexion entre la CCI de Paris – Ile-de- France et Unibail-Rodamco a abouti sur une vraie prise de conscience et une ambition hors pair.

Paris Expo, l’un des 10 sites parisiens de Viparis (filiale de la CCI Paris-IDF et du groupe Unibail-Rodamco), déclare accueillir 200 événements pour 75 millions de visiteurs par an. L’enjeu annoncé est de conforter, dans un contexte concurrentiel européen sans état d’âme, le leadership de Paris sur le marché du tourisme d’affaires international, de faire du parc un modèle de développement durable, un lieu de vie autant qu’un centre d’affaires.

Pour moderniser ses infrastructures, ce sont 500 millions d’euros d’investissements qui sont consentis par Viparis sans subvention publique.

Plusieurs années ont évidemment été nécessaires pour entamer les consultations, réaliser études et appels offres, choisir les intervenants, passer les recours et obtenir le feu vert administratif. 4 cabinets d’architectes français de très grand renom ont été désignés pour les améliorations conceptuelles et esthétiques. Ils renforcent l’impact de la communication, ce que l’ampleur du projet justifie. Le chantier proprement dit a démarré en 2015.

Le chantier avance

Les habitués de la Porte de Versailles constatent déjà l’avancement. La façade cinquantenaire de béton brut du Pavillon 7 a vécu, elle est remplacée par une face tout en verre et reflets qui devrait au moins ravir les conducteurs du Boulevard Périphérique sud.

Voilà pour la façade. L’intérieur est également totalement repensé. Tout en conservant d’amples surfaces d’expo-sition (44 000 m²), le hall 7 accueillera en son sein le Paris Convention Centre, espace de congrès (jusqu’à 5 000 places) répondant aux exigences des grands congrès internationaux. Il étend la vocation du site qui deviendra le plus grand centre de congrès d’Europe et renforcera le leadership de Paris pour le tourisme d’affaires.

Selon Michel Dessolain, Directeur général de Viparis, “le but est de faire du Parc une exposition universelle permanente, qu’il participe pleinement à la programmation culturelle du Grand Paris et permette à la France d’accueillir des congrès qu’elle ne pouvait recevoir jusqu’à maintenant”.
Propos complétés par Didier Kling, Président de la CCI Paris Ile-de-France : “Paris Convention Centre constituera une pièce maîtresse dans l’attractivité de la Ville de Paris et de la Région Île-de-France. Il fallait rénover, réinventer ce site, lui donner une nouvelle identité”.

Avant même l’inauguration du Paris Convention Centre fixée au 23 novembre 2017, des congrès d’envergure y sont déjà planifiés jusqu’en 2022. Le projet complet du Pavillon 7, le contenu comme le contenant, a été confié au cabinet des architectes Valode & Pistre. Sont également aujourd’hui achevés, l’anneau leds de 40 mètres de diamètre de la Place d’Accueil du parc et la Grande Voile métallique de l’entrée du Pavillon 1, réalisée par Dominique Perrault, faisant à la fois office de galerie informative et d’auvent. Le cabinet Valode & Pistre va également agrémenter le parvis du Pavillon 4 d’un grand auvent partiellement couvert destiné à augmenter le confort des visiteurs et les protéger des intempéries. Le service Exposants et les services administratifs de Viparis s’y installeront.

Intégration à la ville et rayonnement international

Encore 7 années de travaux pour achever totalement le grand projet de la Porte de Versailles : les Pavillons 2, 3 (Christian de Portzamparc) et 6 (Jean Nouvel), différents parkings, une structure hôtelière totalement repensée de 440 chambres (Jean-Michel Wilmotte), des restaurants gastronomiques, une vie dans le Parc et sur ses toits en dehors des expositions dédiées.

Ce qui marquera enfin est la volonté d’ancrage de l’espace dans la ville, les habitants pourront le traverser, les noctambules en profiter. L’esprit est résolument tourné vers l’environnemental et la biodiversité. Sont annoncés 70 000 m² d’espaces verts, 52 000 m² de toitures végétalisées, 9 400 m² de panneaux photovoltaïques, 1,7 km de lisière végétale. Le chantier est certifié HQE (Haute Qualité Environnementale).

Eric Watiez