Moto : la légende au diapason

Moto : la légende au diapason

C’est avec une impatience et une joie non dissimulées que des centaines de passionnés de moto classique se ruent dés l’ouverture de leur rendez-vous annuel : Le salon Moto Légende au parc floral de Vincennes.

Le fait d’ouvrir le vendredi à 17h est une pratique appréciée, tant par les 350 exposants que par les visiteurs qui trouvent une occasion de clore une semaine de labeur en beauté et retrouver les copains.

Cette année, ce sont les cinquante ans de grand prix de Yamaha qui sont à l’honneur. La marque aux 3 diapasons ayant débuté l’aventure de la compétition internationale lors du grand prix de France 1961.

De la TZ en pagaille pour l’expo Yamaha

L’exposition a l’entrée du salon propose un florilège de machines qui ont fait les beaux jours du continental circus. Des TZ en pagaille, et pas n’importe lesquelles : la 250 RD 05 4 cylindres de 1968 championne du monde pilotée par Phil Read, la 750 TZ de 1977 vice championne du monde et la TZ 250 championne du monde 1984 de Christian Sarron, mais aussi la 500 OW 60 pilotée par Kenny Roberts facilement reconnaissable à son jaune éclatant.

Les machines ne sont pas les seules à témoigner de ces « cinquante glorieuses ». On croise dans les allées beaucoup de ceux qui ont élevé ces motos sur la plus haute marche du podium : Phil Read, bien sur, le premier à avoir offert un titre de champion du monde à Yamaha et à qui 7 titres de champion du monde n’ont pas donné la grosse tête, mais aussi quelques représentants de la génération dorée des pilotes français : Christian Sarron, Eric Saul, Guy Bertin… En grand prix, un bon pilote et une bonne moto ne suffisent pas à assurer le succès. Un préparateur digne de ce nom est indispensable. On a ainsi pu croiser l’immense Jacky Germain, couvant d’un regard affectueux ses chères TZ.

Moto légende, le rendez-vous des passionnés de motos authentiques

Le salon Moto Légende, ce n’est pas seulement la course. De nombreux passionnés d’anglaise, d’italiennes, d’allemandes, mais aussi de machines françaises d’avant-guerre ont noté ce rendez-vous sur leur agenda. On remarque aussi un intérêt grandissant pour les scooters avec de trés beaux stands dédiés à Rumi et Lambretta. Le Vespa Club de France fait aussi son grand retour au parc floral. Signe des temps, et ayant peut être un rapport, les allées se féminisent. A noter que la plupart des représentantes de la gent féminine rencontrées ne sont pas de passives accompagnatrices, mais partagent un intérêt réel pour la moto « sans OGM ».

Les constructeurs qui surfent sur l’engouement persistant vers les moto vintage, profitent de Moto Légende pour présenter leur modèles. Kawasaki avec la très réussie W800 Spécial Edition, mais aussi Triumph et les nombreuses déclinaisons de Bonneville proposent de vivre au quotidien la « classic attitude ».

Enfin, la bourse aux collectionneurs constitue l’élément indispensable et visiblement apprécié des visiteurs. Beaucoup d’entre eux repartent avec la pièce « introuvable » convoitée depuis des mois, et qui redonnera toute sa splendeur à leur monture favorite.

L’organisateur, le groupe de presse LVA profite de l’occasion pour nous donner rendez vous pour fêter les 20 ans des Coupes Moto Légende les 26 et 27mai 2012 sur le circuit de Dijon-Prenois. une édition exceptionnelle est annoncée !

Hervé Boussange