Actualités » Découvertes »

Le Salon de la Mort : Parler de la mort pour mieux vivre

DÉCOUVERTES
7 avril 2011 à 11:56

Le Salon de la Mort Parler de la mort pour mieux vivre

Premier salon Grand Public au monde à traiter ce sujet délicat mais rassembleur, le Salon de la Mort ouvre ses portes au Carrousel du Louvre à Paris. Sa vocation est faire tomber les tabous sur la fin de vie en présentant l'ensemble des services ante mortem, mortem et post mortem.

Les organisateurs, Jean-Pierre Jouët et Jessie Westenholz attendent 25 000 visiteurs vivants à ce premier rendez-vous avec l'au-delà. Leur (première) volonté est d'accueillir un public qui souhaite s'informer sur les choix, préparer les étapes et anticiper les décisions nécessaires, mais qui souhaite également réfléchir, échanger et partager.

Pour garantir la déontologie du Salon, les Comités de Soutien et de Pilotage rassemblent des hommes et des femmes de la société civile concernés par le sujet.Des rencontres, tables rondes et débats sont organisés avec les membres du comité, des exposants et des partenaires avec le concours de sociologues, de psychologues et de philosophes.

Des exposants de toutes confessions

Les principaux acteurs des pompes funèbres se retrouvent au Salon de la Mort.  Côté assurances, les spécialistes des contrats obsèques et de l'assurance vie participent au Salon.

Le Salon de la Mort réunit également un grand nombre d'intervenants venus d'associations comme :  Aide au Veuvage (Favec), Alliance pour les Droits de la Vie, Apprivoiser l'Absence, Association Nationale Crématiste, Dialogue & Solidarité (Ocirp), Don d'organes (France Adot), les Petits Frères des Pauvres, la Société Française d'Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP), JALMALV, l'ASP Fondatrice, Vivre son deuil, la Société de Thanatologie, Fondation Pompes Funèbres Générales, Réseau de Santé Spes, l'Association les p'tites lumières.

La présence du Groupement des écrivains conseils (GREC) est également à signaler pour l'aide apportée à la rédaction des mémoires. Le Conseil Supérieur du Notariat assure quant à lui, une permanence pour informer le grand public sur les questions de transmission, succession, testament et expose au cours d'une conférence la nécessité de créer un registre positif des donneurs d'organes.

Mort sur la toile

La grande nouveauté vient de la forte présence des sites Internet dédiés à la transmission de notre patrimoine numérique ou de tout autre document à transmettre à ses proches promettant un service innovant :

2day4ever, la Vie d'après, Foruforever, Edeneo, E-mylife, Eternissim, Mémoire des Vies, Phoemya, PeopleMemory, Funéraire direct (pompes funèbres existant uniquement sur Internet) et aussi Obsèquesinfos et Iquietis (comparateur de prix).

Le masque (mortuaire) et la plume

Le salon de la Mort est également l'occasion de rencontrer de nombreux auteurs ayant écrit sur le sujet. Les séances de dédicaces et moments d'échanges sont ouverts les :

Vendredi 8 avril, de 14h00 à 17h30- Annick Ernoult-Delcourt, Apprivoiser l'Absence ; Adieu mon enfant.- Dominique Davous, À L'aube du huitième jour...Capucine.- Annick Ernoult-Delcourt et Dominique Davous, Animer un groupe d'entraide pour personnes en deuil.

Vendredi 8 avril, à 18h30- Christophe Fauré, Vivre le deuil au jour le jour, et Après le suicide d'un proche : Vivre le deuil et sereconstruire, Christophe Fauré a animé des groupes d'entraide au sein de l'association.

Samedi 9 avril, de 14h00 à 17h00- Véronique Poivre d'Arvor, À Solenn.- Josette Gril, Ghuilhem, la plongée, une passion interrompue et Vivre après la mort de son enfant : des parents témoignent.

Dimanche 10 avril, de 13h00 à 16h00- Josette Gril, Ghuilhem,

Salon de la Mort ! Du 8 au 10 avril 2011 – Carrousel du Louvre - Paris

A noter : l'entrée est gratuite pour les donneurs de corps sur présentation de leur carte.

Hervé Boussange



lundi 26 juin 2017
Abonnement newsletter
En ce moment


Tous droits réservés - Gazette Des Salons® | Mentions légales | Contact | Partenaires | Plan du site