Les exposants de Foire de Paris déja dans les starting blocks

Les exposants de Foire de Paris déja dans les starting blocks

La Foire de Paris est une véritable institution qui a le don de se renouveler chaque année. Depuis 1904, la première foire de France épouse l’air du temps pour continuer à attirer plus d’un demi-million de visiteurs au parc des expositions de la porte de Versailles. Le succès de la formule consiste tout à la fois, à conserver l’ADN de l’évènement, focalisé sur la Maison, en offrant une sélection la plus large possible en termes d’ameublement, d’aménagement, de décoration, de rénovation, de construction, d’innovation, et à proposer aussi de la gastronomie, du bien-être, du tourisme, le tout dans une ambiance festive propice à la découverte. La Foire de Paris fait également la part belle aux métiers de la création et de l’artisanat, indispensables lorsqu’il s’agit de maison et d’habitat.

2018, année du green

C’est dans le respect de ses fondamentaux que sont le cadre de vie et le bien être en général, que Foire de Paris 2018 entend surfer sur la « green attitude » en invitant deux nouveaux ambassadeurs : Stéphane Marie, présentateur emblématique de Silence, ça pousse ! et Carole Tolila, agitatrice de talents qui opère à ses côtés sur France 5. Décoration intérieure, potagers de balcon, vergers urbains… Après Stéphane Thébaut en 2017, c’est à ces deux experts de la végétalisation de notre quotidien que Foire de Paris confie la mission d’habiller de verdure tous les univers de l’habitat pendant 12 jours.

L’autre enjeu pour Foire de Paris est de savoir proposer aux visiteurs, et sur 200 000 m2, le vécu d’une expérience unique et festive, alliant shopping et sortie en famille. Pour cela, l’équipe organisatrice s’évertue inlassablement à leur concocter des parcours semés de belles surprises et de découvertes, pour faire leurs achats, découvrir 3 500 marques, se restaurer ou assister aux animations qui rythment les 12 jours de Foire de Paris.

Carine Préterre, Directrice de Foire de Paris revendique cet héritage sans cesse renouvelé : « Véritable ville dans la ville, place de commerce Live, Foire de Paris bénéficie d’un statut incomparable, où se rencontrent l’offre et la demande ».

Exposants, 270 millions à se partager

Il suffit de quelques chiffres pour prendre la mesure du poids économique de Foire de Paris : Lors de l’édition 2017, c’est un panier moyen de 571€ qui a été dépensé par les visiteurs auprès des exposants, pour un chiffre d’affaires total de 270 millions d’euros, soit 25 millions au quotidien. Une manne que convoitent les 1700 exposants, venus de toute la France mais aussi de l’international. Pour mieux comprendre leurs différentes motivations, qui vont bien au-delà du seul appât du gain, nous avons dialogué des exposants de différents secteurs de Foire de Paris 2018.

Honneur aux plus chevronnés : Monsieur Bibard, de Cuir et Terre, en est déjà à sa septième Foire de Paris. Maroquinier depuis 35 ans, il participa par ailleurs à une quinzaine d’autres salons et foires mettant en avant les métiers d’art. « Pour mon entreprise, la foire demande un gros travail de préparation et de montage puisque nous reconstituons entièrement notre boutique. Notre principal objectif est de profiter du fort visitorat et de notre bon emplacement, pour favoriser la vente directe, mais aussi présenter les nouveautés aux clients fidèles, faire de nouveaux contacts, et faire de la com… ». Quand on l’interroge sur les points à améliorer, monsieur Bibard regrette la diminution en quelques années du secteur de l’artisanat : « Avec les prix qui augmentent et la clientèle qui cherche plutôt des prix que des produits de qualité, nous avons des difficultés à valoriser le savoir-faire de « vrais artisans ». Il a pu faire part de ses inquiétudes à Carine Preterre, Directrice de Foire de Paris, et avoue avoir été agréablement surpris de la disponibilité et de l’écoute de celle-ci. Passionné par son métier, rien ne ferait plus plaisir à monsieur Bibard, que de pouvoir mettre en place une animation sur l’artisanat et les métiers d’art au cœur de Foire de Paris.

Bien qu’une majorité d’exposants soient des fidèles de Foire de Paris, elle se renouvelle à chaque année en exerçant une véritable attractivité auprès des novices. C’est le cas de Monsieur Drouvin de « Quand Les Garçons s’en Mêlent », qui propose des accessoires de mode pour hommes : Sacs, ceintures, bretelles, Noeux papillons, au sein du salon des métiers d’art. Exposant pour la première fois sur Foire de Paris après avoir été séduit par une discussion avec une commerciale pendant un salon du sud de la France, il reconnait que « C’est un challenge que de venir sur une grande foire comme Foire de Paris, d’aller à la rencontre d’un large public, avec notamment une clientèle internationale ».

Nous avons hâte d’arriver sur la Foire

objets commestibles non identifiésBaptême du feu également pour Tristan Cano, de OCNI Factory (objets comestibles non identifiés), propose des innovations alimentaires, des assaisonnements à tailler. « C’est une grande première pour nous, après avoir participé à d’autres foires comme Marseille ou Montpellier. Nous bénéficions d’un emplacement très intéressant, et nous venons là pour nous faire connaitre, rencontrer le public, mais aussi des pros, des distributeurs… Notre premier objectif : faire des ventes, rentabiliser notre stand, bien sûr, mais aussi développer notre notoriété, obtenir des retombées presse. Nous avons hâte d’arriver sur la Foire ! » affirme t’il après avoir investi sur un stand de 7,5 m2, qui mobilisera 3 personnes pendant les deux semaines de foire.

Après avoir prévu d’exposer sur différentes foires du sud de la France, Francis Laferrière de Mini-Golf Concept, a choisi Foire de Paris pour présenter un mini-golf paysager de 100m² en accord avec le thème 2018 autour du « green ». « La Foire de Paris nous semble incontournable lorsque l’on souhaite avoir une empreinte nationale. Cette mise en avant de notre marque nous permettra également de sonder une clientèle variée pour apporter des réponses à nos questionnements concernant la compréhension de notre produit par le grand public et savoir les améliorations qui peuvent être apportées à notre communication. Lorsque l’on souhaite lancer un nouveau concept, ce qui est notre cas avec la mise en place de mini-golfs dans les jardins des particuliers, on se doit de venir au-devant de notre future clientèle ». Foire de Paris éveille aussi de beaux souvenirs pour Francis, qui après avoir gagné le concours de chant d’un jour de foire, avait participé à la finale aux côtés de Patrick Bruel qui chantait « marre de cette nana ». Amusé, il se souvient que tous les deux ont été battus lors de cette finale… Qui sait ce qu’est devenu le vainqueur ?

C’est plein d’espoirs que Fabrice Charlois de DreamPool se déplace porte de Versailles, bien que le groupe Alliance Piscine dont il fait partie, participe régulièrement à Foire de Paris. Il mise beaucoup sur la marque de SPA dont son entreprise détient l’exclusivité en Ile de France pour générer des ventes, sur la foire et après. Avant toute chose, il apprécie que l’organisateur joue le jeu sur la communication !

La gastronomie est un des piliers de Foire de Paris, et les visiteurs sont nombreux à venir pour dénicher de bons produits. Une aubaine pour les exposants comme Céline Butet de la Boulangerie « l’authentique », qui ont l’ambition de faire découvrir aux parisiens le meilleur du pain bio. Habitués des salons « au naturel » comme Marjolaine ou bien Vivre Autrement, Céline et son compagnon Denis Laugeray, ont reçu en 2017 le très officiel prix du meilleur pain bio de France. Une référence et une grande fierté pour la petite équipe animée par la passion. Pour Céline, participer à Foire de Paris, c’est une véritable aventure, dont l’issue n’est pas écrite à l’avance. « Ça ne va peut-être pas plaire au public ? » dit-elle en riant. La première attente pour cette première participation est de « faire de belles rencontres », et puis naturellement de faire du chiffre d’affaires… Le passage obligé pour que la belle aventure continue aux côtés des producteurs de farines de qualité de nos campagnes françaises.

En guise de digestif de cet article, nous avons recueilli le témoignage de Martin Smodis, producteur des Liqueurs Cambusier. Déjà exposant sur des salons de gastronomie (Salon de l’Agriculture, Gourmet, France Quintessence, Saveurs, Taste of Paris…) cette toute jeune entreprise a bien l’intention de faire découvrir la marque au plus grand nombre grâce au public nombreux de la foire. Réaliste ou bien pessimiste ? pour cette phase de découverte, Martin espère « couvrir ses frais » et que le montage et démontage ne se déroule pas dans la cohue. Toutefois il reconnait « qu’au niveau de la sécurité, nous ne sommes pas inquiets sur les capacités de Comexposium pour que ça se passe bien ». Une confiance certainement partagée par les 1700 exposants, à vérifier « en live » du 27 avril au 8 mai 2018.

Informations pratiques Foire de Paris 2018